L’hydrogommage

A la différence du sablage l’hydrogommage se destine à des opérations de décapage moins violentes dans un soucis constant de préservation des supports traités.

On utilise un abrasif très fin du type silicate de verre ,bicarbonate de soude ou calcite de craie. La pression d’air comprimé varie entre 0.5 et 4 bars . On utilise des buse du type « Turb’eau » qui permettent de joindre à la propulsion de granulat et air comprimé une faible quantité d’eau qui tout en amortissant légèrement l’impact sur les surfaces empêche la propagation des poussières.Il s’agit de l’hydrogommage.

Dans le cas où ce ne serait pas nécessaire on peut procéder sans apport d’eau , on parle alors d’aérogommage.

La coordination de réglages fins pour l’émission de l’abrasif, le débit d’air commandé par un mano détendeur, l’apport d’eau , définissent les qualités de l’hydrogommage , en faisant une technique performante pour la rénovation des bâtiments historiques par exemple.

Les application sont diverses : nettoyage de pierre ou brique, boiseries ,décapages en finesse des coques de bâteaux,enlèvement des graffiti , etc…

La machine utilisée est appelée hydrogommeuse ou aérogommeuse.

0 Comments on “L’hydrogommage

Laisser un commentaire